Équipe

Organigramme de l'AQVE

conseil d'administration

Les membres du conseil d’administration sont :

Eric Morissette possède le titre d’Évaluateur Environnemental de Site Agréé (EESA® -CESATM) de l’AQVE depuis 2004 et détient des diplômes de science en Géographie (B.Sc. en 1993) et en Environnement (M.Sc. en 1997) de l’Université du Québec à Montréal ainsi qu’un diplôme de deuxième cycle en vérification environnementale de l’Université de Sherbrooke (en 2005). De plus, il a effectué plusieurs formations de perfectionnement en hydrogéologie auprès de différentes institutions, dont l’École Polytechnique de Montréal, la Nielsen Environmental Field School inc. à Orlando et la National Ground Water Association à Denver. Plus récemment, il a terminé la série de MMBA de la Faculté de gestion Desautels de l’Université McGill.

M. Morissette œuvre dans le domaine de l’environnement depuis près de 25 ans. Durant sa carrière, il a été notamment à l’emploi de Naya inc., Bio Géo Environnement (Véolia), La Coop fédérée (Sollio Groupe Coopératif). Il est actuellement Directeur du service de l’environnement de ArcelorMittal P.L. Canada.

jrchiasson@eeq.ca

Me Joëlle R. Chiasson est Directrice, affaires juridiques et gouvernementales chez Éco Entreprises Québec (ÉEQ). À ce titre, elle siège au comité de direction de ÉEQ. Diplômée de l’Université de Sherbrooke en droit civil, elle est titulaire d’un Juris Doctor et d’une maîtrise en common law et droit transnational de la même université. Elle est également médiatrice accréditée par le Barreau du Québec et l’Institut de médiation et d’arbitrage du Québec (IMAQ).

Après avoir commencé sa carrière juridique au sein de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture à Rome, Me R. Chiasson intégra la pratique privée au sein du cabinet d’avocats d’affaires  BCF et conseilla des clients sur tous les volets du droit du travail et de l’emploi pour la défense des intérêts des employeurs. À ce titre, elle a agi à titre de de conseillère stratégique dans des dossiers liés à la prévention, à la planification et à la gestion en matière de relations de travail et de ressources humaines, tant sur le plan collectif qu’individuel. 

De 2014 à 2016, Me R. Chiasson a été conseillère politique pour le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC). En plus de servir d’interface entre les partenaires du secteur privé et public ainsi que les instances gouvernementales, elle a conseillé le ministre sur de nombreux dossiers, notamment ceux portant sur la lutte contre les changements climatiques, le système de plafonnement et d’échange de droits d’émissions de gaz à effet de serre, le développement des technologies propres et des innovations en efficacité énergétique ainsi que les analyses environnementales des parcs éoliens et des projets miniers. 

Forte de ces expériences, Me R. Chiasson a confirmé son intérêt pour les questions environnementales en pratiquant dans un cabinet spécialisé en droit de l’environnement, Daigneault, avocats. inc.  Elle a pu mettre à profit ses aptitudes de résolution de problème et de vulgarisation en offrant des conseils juridiques aux clients concernant diverses questions se rapportant à la conformité de leurs établissements ou de leur exploitation aux lois environnementales applicables et aux responsabilités potentielles découlant par exemple d’une contamination de terrains et des systèmes de gestion des matières résiduelles ou dangereuses. Dans son rôle, elle a œuvré dans des dossiers de litige civil, commercial, pénal et administratif, entre autres en matière de carrières, de réclamation de dommages et de qualité de l’air, notamment en recherche et en rédaction de procédure. 

Me R. Chiasson a été membre du Comité de direction du magazine Vecteur Environnement, une publication trimestrielle de Réseau Environnement, en plus d’y publier des chroniques législatives. Elle a également été administratrice et vice-présidente gestion du comité exécutif d’Environnement Jeunesse (ENJEU), un organisme d’éducation relative à l’environnement qui vise à conscientiser les jeunes du Québec aux enjeux environnementaux, à les outiller à travers ses projets éducatifs et à les inciter à agir dans leur milieu. Finalement, elle siège au conseil d’administration de l’Association québécoise de vérification environnementale.  

pcharlebois@fasken.com

Pierre-Olivier Charlebois pratique dans les domaines du droit de l’environnement, des mines, de l’énergie et des changements climatiques. Il est le chef du groupe de pratique Environnement et Énergie à Montréal et il est également président du groupe de pratique national Droit de la responsabilité sociale d’entreprise.

En droit de l’environnement, il rend des opinions sur la conformité de projets industriels, miniers et autres aux lois et règlements en matière d’environnement. Il conseille les clients dans l’obtention d’autorisations et de permis environnementaux et les accompagne dans les étapes de la procédure d’évaluation et d’examen des impacts sur l’environnement. Il les guide également à l’égard des questions environnementales soulevées dans le cadre des transactions commerciales et immobilières. À ce titre, il négocie et rédige des contrats et participe à des vérifications diligentes. Il offre également ses conseils dans la mise en œuvre de projets de réhabilitation des terrains contaminés. De plus, il a développé une expertise en droit de l’eau et agit comme conseiller sur la planification des rejets et des prélèvements d’eau pour les activités industrielles.
 
Dans le domaine du droit minier, Me Charlebois conseille les clients en ce qui concerne les aspects environnementaux relatifs à l’acquisition, à la restauration et à la fermeture de mines. Dans le contexte du développement du Plan Nord, il accompagne des entreprises minières dans la réalisation de leurs projets, tant en ce qui a trait à l’obtention des autorisations et permis environnementaux qu’à la négociation des ententes d’approvisionnement énergétique.
 
En droit de l’énergie, il agit à titre de conseiller auprès de producteurs privés et publics d’électricité exerçant leurs activités dans les secteurs de la biomasse, de la cogénération, des biogaz, de l’hydroélectricité et de l’énergie éolienne sur des questions d’ordre réglementaire et commercial. Il participe à la rédaction et à la négociation d’ententes contractuelles en matière d’approvisionnement et de transport d’énergie. Il représente des clients devant la Régie de l’énergie du Québec.
 
Me Charlebois a également développé une expertise en matière de réformes institutionnelles et juridiques dans les domaines de la production, du transport et de la réglementation de l’électricité dans les pays en développement, plus spécifiquement en Afrique.
 
Me Charlebois dirige les activités du groupe de pratique national Droit de la responsabilité sociale d’entreprise. À ce titre, il assiste les clients dans la mise en place de stratégies et de politiques relatives aux aspects autochtones, environnementaux, réglementaires et autres aspects de la responsabilité sociale des entreprises. Dans le cadre de projet de développement, il accompagne les clients dans leurs relations avec les communautés d’accueil.
En droit des changements climatiques, il offre son expertise sur tous les aspects reliés au développement du marché du carbone, notamment la législation applicable en la matière au Canada et au Québec.e

genevieve.desroches@usherbrooke.ca

Geneviève Desroches est tituliare d’un baccalauréat en Biologie de l’Université du Québec à Rimouski de même que d’une Maîtrise en environnement de l’Université de Sherbrooke. Elle possède plus de sept années d’expérience dans le domaine environnemental. À ce titre, elle a coordonné la réalisation d’études environnementales diverses pour le ministère des Transports du Québec de même que réalisé un plan de réhabilitation des bandes riveraines de deux rivières de la région de Chaudière-Appalaches pour le compte de l’UPA de la Fédération de Lévis-Bellechasse. Mme Desroches a ensuite occupé le poste de directrice générale pour le Conseil régional en environnement Chaudière-Appalache. Embauchée à titre de spécialiste en environnement au sein d’Aéroport de Québec, elle assure pendant plus de quatre ans le développement, la mise en œuvre et le suivi du système de gestion de l’environnement. Depuis octobre 2011, elle occupe un poste de conseillère à la formation en environnement et en développement durable pour le Centre universitaire de formation en environnement de l’Université de Sherbrooke.

katia.santini@wspgroup.com

Katia Santini œuvre dans le domaine de la consultation environnementale et de la santé et sécurité du travail depuis 1999. Titulaire d’un baccalauréat et d’une maîtrise en génie chimique, concentration environnement, de l’École Polytechnique de Montréal, membre de l’Ordre des ingénieurs du Québec et détient le titre de
« Vérificateur environnemental agréé (VEA®) » décerné par l’AQVE.

Depuis plus de 10 ans, madame Santini participe à divers projets liés à la gestion environnementale et santé sécurité (demande de CA, gestion des déchets, plan de mesures d’urgence, implantation ISO et OHSAS, formation, vérification de conformité légale, audit interne de système de gestion, etc.).

Impliquée au sein de l’AQVE depuis 2008, elle a mis en place des indicateurs permettant de faire du colloque annuel un événement éco-responsable et neutre en carbone. Elle devient membre externe à la Commission d’agrément puis réaffirme son implication en devenant membre du conseil d’administration puis vice-présidente en 2010. Depuis, elle s’implique dans les travaux du comité de la Communication stratégique ainsi qu’à la Commission d’agrément.

pierre@lichens.ca

Pierre Benabidès œuvre depuis une dizaine d’années dans le secteur de la gestion des matières résiduelles. Pour le compte d’une entreprise de services-conseils, il a d’abord développé des systèmes de récupération chez des industriels, gestionnaires immobiliers et organismes publics. Il a par la suite travaillé au développement des marchés de la collecte sélective au Québec, pour le compte de Éco Entreprises Québec, avant de fonder la firme Lichens, une entreprise de consultation et de recherche qui œuvre dans le domaine du recyclage des matières post-consommation. L’entreprise soutient le maillage des fabricants, des distributeurs, des récupérateurs et des recycleurs dans la recherche de solutions visant à augmenter la recyclabilité de leurs produits.

Biologiste de formation et titulaire et d’une maîtrise en environnement, Pierre est reconnu comme un expert du recyclage du verre, des plastiques et des papiers et cartons. En plus d’agir comme collaborateur pour plusieurs organismes de presse et de communication, il donne de nombreuses conférences et webinaires au Québec et ailleurs, et rédige des articles dans des médias spécialisés.

Monsieur Marc Paquet est chimiste et détient une maîtrise en chimie de l’Université Laval. Il possède plus de 30 années d’expérience dans le domaine de l’environnement. Il est actuellement à l’emploi de la compagnie Bureau Veritas à titre de représentant senior au développement des affaires. Monsieur Paquet est également le fondateur de la compagnie TraceNet inc. où il agit à titre de conseiller senior. Il est aussi impliqué à titre de chimiste dans des projets d’expertise dans des cas de déversement de produits pétroliers. Il agit également à titre d’expert en cour dans des dossiers de litiges environnementaux. Au fil de sa carrière, Monsieur Paquet a travaillé au sein de plusieurs entreprises environnementales spécialisées dans le domaine des laboratoires d’analyses (19 ans), de la consultation en environnement (7 ans) et des technologies de l’information (4 ans). Son expertise est notamment reliée aux domaines des terrains contaminés et de la gestion environnementale. Ses emplois au sein de laboratoires d’analyses lui ont notamment permis de se spécialiser dans le domaine des analyses organiques et de développer une expertise dans les dossiers de contamination par des hydrocarbures pétroliers. De plus, son expérience dans le domaine de la consultation environnementale lui permet d’avoir une vision globale des problématiques environnementales et ce, en considérant le contexte des projets et la réglementation. Ainsi, son expertise est régulièrement mise à contribution pour fournir une assistance technique aux intervenants de l’industrie pour effectuer l’interprétation des résultats d’analyses et fournir des avis techniques professionnels.

En 2016, il fondait l’entreprise technologique WikiNet où il a développé l’application TraceNet laquelle permet d’effectuer la traçabilité électronique en temps réel par GPS des sols contaminés et des matières résiduelles et ce, afin de contrer la disposition illégale et d’optimiser les processus de gestion des projets. Disponible dans le marché depuis 2018, l’application se veut un outil technologique performant visant la transformation numérique de l’industrie environnementale. Enfin, Monsieur Paquet a su s’impliquer tout au long de sa carrière professionnelle au sein de différentes associations œuvrant dans le domaine environnemental et social. Son souci de partager ses connaissances et ses compétences avec ses pairs de l’industrie vise à favoriser la collaboration pour identifier des solutions novatrices aux problématiques environnementales.

mcaron@amq-inc.com

Possédant plus de 30 ans d’expérience en environnement, titulaire d’un baccalauréat en biologie et d’une maîtrise en environnement, Mme Caron est vérificatrice environnementale agréée (VEA®) par l’association depuis 2002. Membre du conseil d’administration de l’AQVE en 2011-2012, et de retour depuis août 2017, Mme Caron a également réalisé les premiers audits internes de l’association de 2006-2009.

Elle compte à son actif plus d’une centaine d’audits au Canada et aux États-Unis, notamment des audits de certification ISO 14 001 et OHSAS 18 001 pour des registraires, des audits internes de systèmes de gestion et des vérifications de conformité environnementale pour plusieurs industries, institutions publiques et entreprises fédérales. Elle a également développé plusieurs systèmes de gestion environnementale, à titre de consultante ou de responsable des dossiers environnementaux au sein de grandes entreprises.

À l’emploi de l’Association minière du Québec à titre de directrice, Environnement et développement durable, Mme Caron soutien et conseille les membres et les représente auprès des différents paliers gouvernementaux et des acteurs sociaux économiques. 

VRobitaille@pjcci.ca

Véronique Robitaille, œuvre dans le domaine de l’environnement depuis 2000. Elle est détentrice d’un baccalauréat en biologie de l’Université du Québec à Montréal, obtenu en 1999, ainsi que d’une maîtrise en biologie végétale de l’Université Laval, obtenue en 2001. Elle s’est vu obtenir le titre d’Évaluateur environnemental de site agrée de l’AQVE en 2005 et le titre d’Expert du MELCC selon la section IV de la LQE, en 2013.

Depuis plus de 20 ans, Madame Robitaille œuvre dans le domaine de la consultation et participe à toutes les phases de réalisation de projets relativement à la gestion des sites contaminés, principalement du domaine pétrolier, industriel et immobilier. En 2019, elle fait le saut comme donneur d’ouvrage à titre de Directrice environnement et développement durable pour les Ponts Jacques Cartier et Champlain inc., où elle assure la gestion des actifs d’infrastructures majeures et l’atteinte d’objectifs innovateurs et ambitieux.

Sensible à l’avancement et la mise en place des meilleures pratiques en environnement, elle a siégé au sein du comité Géoenvironnement de l’Association des Firmes de Génie Conseils, de 2016 à 2021 et siège actuellement sur le comité des Experts de Réseau Environnement, depuis 2016.

MarieEve.Tremblay@tetratech.com

Possédant plus de 10 ans d’expérience en gestion de projets en environnement et titulaire d’un baccalauréat en génie chimique, Mme Tremblay est évaluatrice environnementale de site agréée (EESA®) par l’association depuis 2017 et vérificatrice environnementale agréée (VEA®) depuis 2019.

Elle compte à son actif plus d’une centaine d’évaluations environnementales de site Phase I et Phase II et plus de 40 projets de réhabilitation environnementale des sols et des eaux souterraines (enlèvements de réservoirs, démantèlements, etc.). Elle a également effectué depuis 2016 de nombreux audits de vérification de conformité environnementale pour entre autres des clients industriels.

Mme Tremblay offre chez Tetra Tech divers services dont la réalisation d’études environnementales (évaluations, caractérisations, autorisations ministérielles/municipales, etc.), de vérifications de conformité et de management environnemental/santé&sécurité.

Le Groupe SCP Environnement inc.

4567, rue Beaubien Est, bureau 1

Montréal (Québec)  H1T 1T5

 

Tél. : 514-722-1451

Téléc. : 514-879-8367

C/E : dperreault@scpenvironnement.ca

 

Membre de la direction générale

dg@aqve.com

Monsieur Lagarde est toujours vice-président aux opérations chez ECN.  Auparavant, il a occupé les postes de chef de projet et responsable de la création et du développement du groupe environnement industriel chez Englobe et de directeur de projet et de chef d’équipe chez WSP durant 12 ans. Il a également été gérant de territoire et du développement pour Agilent Technologies (Hewlett Packard) pendant 14 ans (1990 à 2004). Il a débuté sa carrière comme superviseur de laboratoire chez Technitrol-Éco.

Œuvrant autant sur la scène locale qu’internationale, il a développé une vaste expérience en développement de secteurs de marché, gestion de groupes et de projets, et en gestion d’entreprise en général.

Monsieur Lagarde est membre de l’Ordre des chimistes depuis 1990 et participe à des comités et des formations au Conseil patronal en environnement du Québec. Il a occupé le poste de président du comité industrie à l’Association des firmes de génie-conseil et représente son entreprise lors de multiples colloques, évènements et congrès industriels, environnementaux et miniers.

Monsieur Lagarde sera la pierre angulaire de la gestion et du développement de notre association. Il assurera aussi avec vigueur la promotion de nos agréés auprès des donneurs d’ordres, des institutions d’enseignement et du MELCC afin de les faire reconnaître comme étant des personnes compétentes dans les différents règlements applicables. 

Secrétariat de l’AQVE

Bachelière en Histoire de l’art depuis 1995 et détentrice d’un AEC en bureautique, Lyne Major œuvre au sein de SPG depuis 1997. Gravissant les échelons rapidement, elle accède au poste de gestionnaire d’associations junior à l’automne 1998 et devient la gestionnaire attitrée pour l’AQVE. En 2008, elle devient adjointe à la direction et accède, en mai 2010, au poste de directrice générale de l’entreprise. Depuis mai 2013, elle est copropriétaire de SPG et assure le rôle de présidente – directrice générale.

Au fil des ans, elle a développé ses compétences et son savoir-faire dans la gestion d’associations et dans l’organisation d’évènements tout en explorant de nouvelles avenues pour l’évolution des associations clientes de SPG.

Elle a contribué à l’obtention de l’accréditation par le Conseil canadien des normes (CCN) de l’AQVE et s’intéresse de près aux évènements écoresponsables.

Quatorze membres provenant de différents milieux

  • Cabinet d’avocats
  • Experts-conseils en environnement
  • Grandes industries et entreprises
  • Institutions d’enseignement
  • Organismes publics ou parapublics
  • Registraires

mot du président 2021

Chers membres de l’AQVE, chers agréés.

J’ai récemment accepté la présidence de notre Association lors du dernier conseil d’administration où les membres ont bien voulu me confier cette tâche. Comme je m’implique à l’AQVE depuis 2015 en tant qu’administrateur et en tant que responsable du comité des donneurs d’ordres, j’ai une assez bonne expérience de son fonctionnement et je prendrai les mesures qu’il faut pour assumer les responsabilités qui me sont imparties. Après plus de 20 ans de pratique environnementale, c’est donc avec plaisir que je m’engage à continuer ce qui a été débuté, et à m’affairer à développer cette organisation pertinente et prometteuse.

Comme vous le savez, après bientôt 25 ans d’existence, notre Association décerne toujours les seuls agréments de la pratique environnementale (VEA® et EESA®), et le Conseil canadien des normes (CCN) vient récemment d’approuver la portée d’accréditation concernant les VEA® junior et les EESA® junior. Pendant la dernière année, l’AQVE a ainsi vu 6 inscriptions comme nouveaux membres agréés junior, en plus des 14 nouveaux membres agréés réguliers.

Cette extension de nos responsabilités démontre la progression de l’AQVE comme organisme de certification de personne et nous pousse donc à poursuivre son développement.

De fait, la dernière année a été consacrée à la continuité du déploiement de la planification stratégique débutée en 2016. Dans ce contexte, nous nous sommes donnés en autre comme mission de faire connaitre l’AQVE auprès des donneurs d’ordres, c’est-à-dire ceux qui confient des mandats aux agréés. Ainsi, des assureurs, des institutions bancaires ou institutionnelles et des entreprises privées ont été rencontrées afin de les sensibiliser à la compétence des agréés de l’AQVE, aussi bien VEA® que EESA®. Nous avons aussi fait l’objet d’une entrevue dans le cadre d’un article qui paraitra prochainement dans Le journal des assurances (https://journal-assurance.ca/) sur le sujet des agréés de l’AQVE et de leurs compétences avantageuses pour l’industrie de l’assurance. Enfin, nous avons eu confirmation qu’un important dossier sera publié dans une revue environnementale majeure dans la prochaine année sur le travail et la compétence des agréés de l’AQVE. Tout ça pour faire connaitre les agréments et pour que l’AQVE deviennent la référence par excellence.

Et ce qui a débuté va se poursuivre. Ainsi, dans la prochaine année, nous travaillerons à :

  • Développer le soutien à nos membres, dans la mesure de nos moyens ;
  • À continuer de déployer, via les comités, les actions issues de notre planification stratégique ;
  • À travailler à développer le membership et notre financement ;
  • À travailler à rendre notre organisation de plus en plus incontournable aux yeux des donneurs d’ordres et des autorités gouvernementales.
  • Un tel travail et le maintien de notre Association depuis tant d’années ne peuvent se faire que par le conseil d’administration, notre directeur général et notre secrétariat seuls. Dans ce contexte, je lance un appel aux membres qui désirent s’impliquer, car nous avons besoin d’aide pour participer à nos comités ainsi qu’aux autres activités dont l’info AQVE, l’organisation de notre colloque annuel et de nos 5 à 7.

En terminant, je vous invite à nous faire parvenir vos commentaires ou vos idées pour le développement de notre Association et à en devenir des ambassadeurs.

Eric Morissette, M.Sc. Environnement, EESA®
Président
president@aqve.com